Accueil > Publications > L’Anim’acteur·ice > L’animacteurice n°19 : L’éducation relative à l’environnement - Septembre (...)

L’animacteurice n°19 : L’éducation relative à l’environnement - Septembre 2017

Telecharger le pdf  Télécharger l'article en PDF

De quelle éducation à l’environnement parlons-nous ? La première image qui vient sans doute est celle de l’anim’ nature, qui nous ferait découvrir une nature originelle et fantasmée. C’est oublier que l’éducation à l’environnement a intégré depuis 50 ans le phénomène urbain, condition sine qua non pour pouvoir interroger nos sociétés, et être plus en mesure de s’adresser aux quelques 80 % de la population qui habitent en ville.

De la nature au milieu donc, principe de l’Éducation Nouvelle, que le milieu est constitutif de notre éducation : l’individu que je ne cesse de devenir est aussi formé des paysages dans lesquels je vis, et des sensibilités que j’y développe. L´Éducation Relative à l’Environnement nous permet de ne pas trancher, ou mieux, d’englober les deux réalités : éducation pour l’environnement, mais aussi éducation par l’environnement, puisque celui-ci sera une source inépuisable d’observations, de mises en situation permettant d’explorer autant les potentiels de notre corps et de notre individu que nos capacités collectives à construire des relations sociales.

Intégrer cette dualité – pour et par – nous permet de mettre à distance les diverses injonctions, tant les notions d’éducation au développement durable ou à l’écocitoyenneté ont pu laisser entendre une restriction à une éducation – un dressage - aux « bons gestes » et participer à l’illusion d’une résolution des crises écologiques par la simple juxtaposition de nos actes individuels.

L’UNESCO défini ainsi « une éducation à un avenir viable » reposant sur quatre principes interdépendants : la protection des systèmes naturels et des ressources, la paix et l’équité nécessaires, un niveau de développement suffisant permettant de satisfaire les besoins sur le long terme, et la démocratie « pour que les gens puissent s’exprimer de façon juste et équitable sur la manière de gérer les systèmes naturels, sociaux et économiques ». Une autre manière de rappeler qu’il s’agit avant tout d’une expérience partagée.

Bonne lecture !

Au sommaire

  • Les bases de loisirs
  • Activités
  • Quand j’étais enfant
  • La balade et l’animateur
  • Une soirée astronomie
  • Polémiques sur la pêche à pied
CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0