Accueil > Textes > Activités > Général

Général

Dernier ajout : 31 juillet 2015.

Articles de cette rubrique

  • Activités spontanées

    Dans le numéro de janvier 2001 des Cahiers, Robert Lelarge présentait notre conception de l’activité, les deux articles qui suivent approfondissent la notion d’activité spontanée. Bien qu’écrits à quelques années d’intervalle, nous prévient leur auteur, ils développent une conception d’une grande actualité compte tenu d’une tendance à la marchandisation des activités en centre de vacances et de loisirs et de l’évolution du comportement des enfants. Il s’agit ici d’extraits de l’article.
    ACTIVITÉS SPONTANÉES (...)

  • Subir, choisir ou décider de l’activité ?

    Il faut prendre l’activité de l’enfant très au sérieux. Parce qu’elle le fonde en continu. Il n’est donc pas indifférent qu’elle soit subie, imposée, sous quelque prétexte que ce soit, ou qu’elle soit de son propre choix à lui ! À l’enfant !
    L’activité peut être une riche expérience de la prise de décision pour l’enfant. C’est sans doute même l’un de ses enjeux éducatifs principaux. Ainsi, le dessinateur choisira ses couleurs, son format, ses matériaux ; le joueur prendra les initiatives que les règles du jeu (...)

  • Le temps de s’ennuyer

    Ne pas avoir d’activité programmée n’est pas synonyme de ne rien faire. L’enfant a parfois besoin de ces moments de tranquillité, de retour sur lui et d’appropriation des espaces. C’est un véritable choix et une véritable activité.
    Le périscolaire peut lui aussi être pensé comme un temps libre dont les espaces peuvent être investis par les enfants avec des coins dans lesquels ils vont pouvoir venir jouer, bricoler, se déguiser, dessiner, construire, lire, écouter… ou ne rien faire.
    Ce titre pourrait (...)

  • Laissez-nous rien faire

    Trop de centres, qu’ils soient de loisirs ou de vacances, souffrent de l’activisme, un syndrome qui accorde le primat à la consommation d’activités. Et qui a pour conséquence d’appauvrir considérablement les aspects créatifs, ludiques et éducatifs des activités
    Un centre de vacances en Sologne, samedi 13 août 2005, 9h 30. Une voiture se gare devant le bureau du directeur.
    Bonjour, je suis le papa de Marion. De passage dans la région, je viens lui rendre une petite visite surprise.
    Bonjour, c’est (...)

  • Faire « marcher » les enfants, une pratique à questionner

    Du Dahu à la dame Blanche, de la fée qui remplit la piscine à l’animal extra-terrestre qui laisse ses étranges empreintes dans les allées du petit bois... il existe depuis longtemps dans les centres de vacances et de loisirs de drôles pratiques pour faire jouer les enfants ou se jouer des enfants.
    Et pourtant, toutes ces histoires commencent bien : des animateurs-trices enthousiastes, soucieux de provoquer des situations pour que les enfants, jouent, agissent, éprouvent des émotions (...)
    Lire (...)

  • L’inscription aux activités
    Un moment déterminant pour la réussite de l’activité

    L’enjeu du temps d’inscription va bien au-delà de la nécessité de répartir les enfants entre les animateurs, pour permettre à chacune des activités proposées de se dérouler dans des bonnes conditions. Il réside dans la possibilité pour les enfants d’exprimer leur volonté de pratiquer telle ou telle activité que l’on vient de leur présenter. Les enfants voient leurs choix respectés par des adultes, conscients qu’il s’agit de permettre d’être acteur de ses loisirs. C’est aussi pour les équipes d’animation, me (...)

  • L’activité spontanée en centre de loisirs

    Au centre de loisirs de la Maison de l’Enfance de Bachelard à Grenoble, le programme est fait avec les enfants. Cependant, l’éventail des activités établi n’en reste pas moins un fil conducteur qui peut changer, évoluer en fonction de la vie des groupes. Car même si le programme est fabriqué de mois en mois pour les périodes scolaires, de semaine en semaine pendant les vacances, il l’est principalement de jour en jour, parce personne n’est capable de prévoir véritablement ce qu’il va se passer, ce que (...)

  • Le petit garçon ( de Helen E. Buckley )

    Un jour, un petit garçon partit pour l’école. C’était encore un bien petit garçon, et l’école était fort grande. Mais quand le petit garçon Découvrit qu’il pouvait arriver à sa classe En entrant directement par la porte de la cour Il se sentit content. Et l’école n’avait déjà plus l’air Tout à fait aussi grande.
    Un matin Alors que le petit garçon était à l’école depuis un certain temps La maîtresse dit : “ Aujourd’hui nous allons faire un dessin ". Il aimait faire des dessins Il savait en faire de tout sorte : (...)

  • Planifier n’est pas projeter

    Une mode grandissante envahit nos centres de loisirs : la planification des activités. Au rythme actuel les CLSH deviendront demain des supermarchés de loisirs où les enfants iront puiser dans les divers rayons quelques plaisirs éphémères et individuels. La direction d’un CLSH dans une importante municipalité du Nord m’a permis de me confronter à cette manie pédagogique qui guette chacun d’entre nous.
    Lundi 7 août.
    Le 20 août matin j’utiliserai le minibus un peu, beaucoup, pas du tout.
    10 h 30 : les (...)

  • Trop de projets tuent le projet

    La lecture des quotidiens, l’écoute des programmes radio ressassent des projets, tous plus mirobolants les uns que les autres. Aujourd’hui, qui n’a pas son projet ? Dans notre domaine aussi, il y a inflation. Des notions de projet éducatif à projet pédagogique, nous sommes arrivés à un empilage de projets, d’activités, de fonctionnement, de vie collective, d’organisation, de je ne sais quoi encore, souvent sans liens, électrons libres de procédures artificielles.
    Dans les structures de vacances et de (...)

| 1 | 2 |

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0