Accueil > Textes > Activités > Expression > Accompagner le spectateur

Accompagner le spectateur

Récit d’expérience avec un groupe de jeunes à Avignon

Telecharger le pdf  Télécharger l'article en PDF

C’est par une démarche active que ces jeunes s’approprient le théâtre et donnent du sens à ce qu’ils voient, vivent et ressentent. Se préparer à voir une pièce, n’est pas une activité univoque, toute faite et reproductible quels que soient la situation et le public.

L’équipe d’encadrement adapte chaque fois les activités en fonction de ce vécu. Ce jour-là, les jeunes, qui n’en étaient pas à leur premier spectacle, devaient aller voir Germinal. Un nom qui évoque Zola, mais une pièce, qui se trouve pourtant sur un registre totalement différent. Les animatrices leur proposèrent simplement un petit jeu littéraire, consistant à caviarder la fiche de présentation du spectacle. Raturer des mots pour en faire ressortir d’autres et comparer aux choix des autres groupes.

Petite « mise en bouche », qui permit à ces lycéens de s’interroger sur ce titre paradoxal.

Il ne s’agissait pas de décrypter ce qu’ils allaient voir, mais simplement de se mettre en condition, de s’interroger, de s’intriguer pour se préparer à vivre ce moment de théâtre. Puis ce fut le déplacement dans les rues d’Avignon, la file d’attente longeant un canal et une roue à aubes, l’installation dans la salle… Chacun de ces moments de transition vers le spectacle s’enrichissant des relations et discussions du groupe et de l’environnement du festival.

Dans la pièce Germinal, les acteurs fabriquent un monde à partir du néant, inventant la communication et le langage et essayant de classifier ce qui les entoure. Ces réflexions de fond étant portées avec beaucoup d’humour et d’autodérision sur notre société actuelle. Peut-on classer toutes choses en deux catégories : celles qui font « poc-poc » et celles qui ne font pas « poc-poc » ? Une approche décalée, qui fut très appréciée.

En guise de retour sur le spectacle, des activités ont été proposées aux lycéens. Après un tour de table, dans lequel ceux qui le voulaient donnaient leurs impressions et leurs remarques, les animatrices proposèrent des jeux de transmission de l’information sous diverses formes, allant du contact corporel pour faire passer un message à la transition par l’écrit. Le choix de faire jouer ces ados sur le thème de la communication non verbale a donné une autre dimension à ces activités. Cela leur a permis d’oser et de s’exprimer de manière différente, d’entrer en contact avec l’autre et de percevoir certaines problématiques liées à la communication, tout en restant dans le domaine protecteur du jeu. Les animatrices ont ensuite demandé aux jeunes de chercher des mots en lien avec le spectacle. Une longue liste éclectique fut écrite sur un tableau : « Poc-poc, captivant, média, micro, surprenant, catégorisation, noir, parallépipède rectangle, communication, synchrone, gravats, langage, drôle, catharsis, porte… » L’ensemble étant assez représentatif du contexte de la pièce.

Certains jeunes ont osé demander aux autres, de leur expliquer le sens de mots qu’ils maîtrisaient mal. Montrant ainsi leur confiance dans le groupe et sa capacité de mutualisation.

Extrait du Livret intérieur paru dans la revue des Cahiers de l’Animation n° 84

CEMEA Pays de la Loire - 15 bis allée du comandant Charcot - 44000 Nantes - 02 51 86 02 60 SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0